Les Chiens

Pyomètre : une urgence vétérinaire chez la chienne

 

Une chienne peut passer sa vie sans avoir de chiots. Cela n’est pas une obligation pour elle et ne lui apportera aucun bien-être supplémentaire. Malgré cela, qu’elle ait été saillie ou non, elle peut déclencher un pyomètre. Aucune race de chien n’est plus prédisposée qu’une autre à déclencher un pyomètre. Les traitements permettant de bloquer les chaleurs peuvent augmenter les risques de pyomètre.

Un pyomètre se caractérise  par une accumulation de pus dans l’utérus. En général, le pyomètre se déclenche entre 4 à 6 semaines après les chaleurs, surtout chez les chiennes âgées de plus de 5 ans et n’ayant jamais été gestantes.

Les symptômes d’un pyomètre peuvent être différents et variés : écoulement vaginal, fatigue, vomissement, anorexie, boit et urine beaucoup…

Il est conseillé en cas de doute de consulter un vétérinaire afin qu’une prise de sang, un frottis vaginal, ou d’autres examens soient réalisés pour confirmer le diagnostic.

Le traitement est chirurgical de préférence (ovario-hystérectomie), ou par médication suivant un avis vétérinaire. Suite à la chirurgie, la chienne récupèrera relativement vite et  cela n’influera pas sur son comportement.

La leptospirose

th ghkgi

 

La leptospirose est provoquée par une bactérie que l’on trouve dans les urines des animaux infectés.

 

Quels sont les animaux exposés ?

Tous les chiens, mais aussi les humains peuvent s’infecter. Il est donc important de protéger les chiens de cette infection grâce à une vaccination annuelle.

Comment se transmet la leptospirose ?

Après ingestion, les leptospires entrent dans le sang puis se multiplient dans différents organes comme le rein, le foie, la rate. Ces bactéries sont ensuite excrétées dans l’environnement.

Symptômes

La leptospirose provoque un large éventail de symptômes et peut évoquer d’autres maladies infectieuses. Cependant, elle évolue généralement beaucoup plus rapidement que la forme classique de la maladie de Carré et de l’hépatite contagieuse canine.

Parmi les signes observés, citons les éléments suivants :

  • Fièvre élevée (qui peut à nouveau baisser par la suite)
  • Gastro-entérite avec vomissements et diarrhées pouvant présenter du sang
  • Jaunisse (coloration jaune orangé) caractéristique de la leptospirose, due à des lésions hépatiques
  • Urines foncées
  • Déshydratation importante
  • Congestion des muqueuses
  • Léthargie
  • Insuffisance rénale aiguë

 

Certains chiens guériront lentement, mais il est possible qu’ils soient au départ sujets à de petites crises récurrentes. À terme, hormis le fait que la bactérie sera excrétée dans ses urines pendant plusieurs mois, le chien sera à nouveau en bonne santé, même s’il est probable que certaines lésions rénales permanentes subsistent.

 

Traitement de la leptospirose

La leptospirose peut facilement s’avérer mortelle chez le chien ; c’est cependant une maladie que l’on peut traiter au moyen d’un traitement antibiotique spécifique. Malgré tout, le traitement ne garantit pas la guérison, et certains chiens nécessiteront par exemple une transfusion.

Vaccination contre la leptospirose

Là encore, la prévention est préférable au traitement. Des vaccins existent, contenant 4 souches différentes de leptospires, correspondant aux souches responsables de la majorité des cas de leptospirose en France. Certains vaccins préviennent aussi l’excrétion de ces bactéries dans les urines, donc les risques de contamination pour l’Homme ou pour d’autres animaux. Attention la durée de protection pour ce type de vaccin est d’un an : cela implique qu’il est nécessaire de faire vacciner chaque année votre animal contre cette maladie.

 

 

L’intoxication chez le chien

th5t54g4

 

A la maison, avec les produits ménagers ou chimiques, dans le garage (antigel pour voiture, allume barbecue, produits de traitement des jardins), les risques d’intoxication sont nombreux.

A l’extérieur, la prudence reste importante, que ce soit dans le jardin ou lors de promenades, les produits de traitements là encore ou certaines plantes.

Les médicaments, qu’ils soient vétérinaire ou humain (paracétamol, aspirine, ibuprofène), peuvent aussi comporter un risque pour la santé de votre animal. D’où l’importance de ne pas de donner un médicament sans l’avis du vétérinaire.

L’intoxication peut aussi avoir lieu suite à l’ingestion d’un aliment “volé” par le chien dans les poubelles, voire certain placard qu’il pourrait arriver à ouvrir) ; mais aussi ceux distribués par les propriétaires qui peuvent contenir une substance déconseillée pour les animaux domestiques (chocolat, oignon, raisin…).

Les symptômes sont variés, parfois ils mettent plusieurs jours à se déclarer.

L’animal pourra être pris de :

- Vomissement

- Agitation

- Hyper-salivation

- Diarrhée

- Convulsions

- Perte d’urine

- Rigidité musculaire

- tremblements…

Si  l’on n’a pas pris l’animal sur le fait, un appel à la clinique vétérinaire permettra de prévenir de l’arrivée du chien, voire d’obtenir des conseils pour les premiers soins. Un chien victime d’intoxication devra être conduit rapidement en consultation pour que le vétérinaire puisse administrer le traitement nécessaire à sa guérison.

Exemple d’aliments dangereux

L’empoisonnement par ingestion peut être dû à des substances en grande quantités mais aussi par petites quantités répétées.

 

Aliment Danger Symptômes possibles
Chocolat En grande quantité votre chien peut mourir (à titre d’exemple, 50 grammes de chocolat peut tuer un chien de 5 kg). Les symptômes n’apparaissent souvent qu’après quelques heures et la mort survient dans les 24 heures. Votrechien va être excité, hyperactif, uriner, boire beaucoup, avoir la diarrhée et des vomissements. Il va aussi voir son rythme cardiaque augmenter ou avoir des battements irréguliers.
Caféine : café, thé, coca-cola… Accélère le rythme cardiaque de votre chien jusqu’à des crises qui peuvent parfois être fatales.  
L’ail Une substance toxique qui peut-être dangereuse après en avoir ingérer une grande quantité.  
Les oignons En grande quantité, les globules rouges sont détruits prématurément dans le sang. Le nombre des globules rouges se retrouve réduit. Des vomissements, diarrhées, faiblesses et perte d’appétit. L’urine est plus foncée.  Respiration courte, température corporelle élevée, confusion et augmentation du rythme cardiaque.
Fruits avec noyaux et pépins (abricot, poire, prune, cerise, pêche) Les noyaux et pépins contiennent du glycoside cyanogénique qui peut causer un empoisonnement. Vomissements, diarrhées, tachycardie, coma, mort.
Avocat La persine que contient l’avocat s’attaque au cœur et aux poumons.  
Champignons Tout comme chez l’être humain, l’empoisonnement par des champignons peut être fatal. Ils peuvent causer de graves problèmes au foie et des dérèglements neurologiques.  
Les noix Très riches en phosphore et peu digestes. Même en faible quantité la noix de macadamia provoque une hausse de la température, une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements et une faiblesse, voire une paralysie du train arrière. La noix de muscade quand a elle est hallucinogène lorsque celle-ci est ingérée en grande quantité. Difficultés à se lever, halètement, douleurs et membres enflés.
Chou, navet et pomme de terre Provoque des gazs et des diarrhées.  
Le blanc d’œuf Il contient de l’avidine. Celle-ci détruit la biotine, vitamine B8, utile au métabolisme des protéines et des graisses.  
Les bonbons Le xylitol est considéré dangereux pour les chiens et est présent dans la plupart des bonbons sans sucre. Il peut détériorer le foie de votre chien jusqu’à la mort.  
Restes d’os cuits Les os peuvent se casser et former des bords pointues et tranchants. Ils risquent alors de perforer les parois stomacales et intestinales ou rester coincée entre les dents. Gencives pâles ou bleues, halètement, le chien se touche la tête avec les pattes, respiration lente, inconscience, pupilles dilatées.
Produits laitiers Les chiens n’ont pas d’enzyme pour digérer le lactose. Flatulences et diarrhées.