Chevaux

Tous les chevaux sont parasités

20160420_191645-1

80 % des chevaux français sont infestés par les petits Strongles, et 100 % des chevaux aux USA.

Un cheval peut héberger plus de 100000 Grands strongles, dont les femelles peuvent pondre plus de 5000 œufs par jour. Pour les Petits Strongles, un cheval peut tolérer 200000 à 500000 adultes, et les femelles pondent 100 œufs par jour.

En 24 heures, un  cheval parasité va  répandre avec ses crottins plusieurs millions d’œufs dans la pâture. Les œufs et les larves de Petits Strongles peuvent survivre 1 an dans les crottins ou dans la terre, et jusqu’à 3 ans dans la paroi des intestins du cheval.

Alors pourquoi vermifuger les chevaux ?

L’accumulation de certains vers entraîne des pathologies pouvant être très graves, comme l’apparition d’une colique qui peut entraîner un risque mortel pour l’animal.

 

Comment vermifuger?

Évaluer le poids du cheval,  vérifier que le cheval a la bouche vide, et régler une seringue prédosée, en fonction du poids du cheval. Diffuser la pâte au dessus de la langue du cheval.

Prévention

Un cheval qui vient d’être vermifugé va excréter des vers, source de contamination. Dans les trois jours qui suivent la vermifugation, il faut donc éliminer les crottins pour que les larves ne se reproduisent pas.

Il est essentiel d’adapter les vermifuges en fonction des types de chevaux (poulain, jument, cheval au pré ou au box) et des saisons, de l’effectif, du risque d’infestation, du mode de vie de l’animal et des saisons. Le traitement est donc à convenir avec le vétérinaire traitant vos chevaux.

 

Les insectes qui attaquent les chevaux

20160305_174708 

Comme chaque année, le problème des insectes piqueurs se pose dès la fin du printemps lorsque les températures augmentent jusqu’aux premières fraîcheurs de l’automne. Mais l’été reste le moment ou les insectes sont le plus virulents.

Ils s’attaquent tout particulièrement à la tête des chevaux, notamment autour des yeux. Ils piquent également l’intérieur des cuisses, des oreilles, et stagnent beaucoup autour de l’anus, de la vulve et du fourreau.

Les insectes ont une action irritante sur les plaies qui ont ainsi beaucoup de mal à cicatriser. Leurs attaques incessantes induisent une lassitude morale du cheval, une fatigue due aux nombreux mouvements que le cheval effectue pour essayer de les chasser.

Parmi ses insectes, on peut trouver :

- Des mouches plates, très difficiles à retirer lorsqu’elles sont installées sur le cheval ; elles infligent aux chevaux de véritables morsures.

- Les moucherons et moustiques à l’origine du prurit. Les piqûres de moustiques peuvent aussi provoquer des allergies ou transmettre des maladies pouvant engendrer des troubles neurologiques .

- On peut également voir rôder des taons, qui agissent uniquement pendant la journée.

Des solutions peuvent être utilisées pour permettre à nos chevaux de se sentir plus tranquille au prés, notamment des répulsifs sous forme de spray, de lait ou de gel a passé sur nos équidés.

Il existe aussi des masques de protection contre les mouches, la poussière et le soleil, ne gênant pas la vision du cheval et permettant la protection des yeux contre les insectes.

Vous pouvez retrouver toute notre gamme de produits insectifuges en cliquant sur le lien suivant.

http://cabvet-dr-quercigh.chezmonveto.com/ecom2/souscat?categorie_e=51&categorie_sc=419

20150723_200745