Animaux de rente

thfref

La désinfection des bâtiments d’élevage

 

Il s’agit d’une étape importante dans le contrôle des maladies infectieuses susceptibles d’affecter les performances d’une exploitation.

 

Il est important de comprendre que la désinfection ne se résume pas à la simple application d’un désinfectant ; elle doit toujours être associée à un nettoyage approfondi. Pour être efficace, les opérations de nettoyage et de désinfection doivent être effectués en cinq phases :

  • Nettoyage.
  • Trempage.
  • Décapage.
  • Désinfection.
  • Vide sanitaire.

 

Tout d’abord, après avoir enlevé fumier et litière, décaper à haute pression la totalité du bâtiment. Le trempage facilite le décapage et en limite la durée. Attention, à propos du choix du désinfectant, la matière active, les précautions d’emploi et l’homologation du produit doivent être clairement indiquées. Pour les bâtiments d’élevage, les principaux critères sont :

  • Un large spectre
  • Un produit non toxique pour l’homme et les animaux, et non corrosif pour le matériel.
  • Une bonne rémanence.
  • Être biodégradable.th ...

 

LA PIROPLASMOSE

 

La piroplasmose est une maladie causée par des protozoaïres appelés piroplasmes. Ils sont transmis aux animaux par des tiques. Toutes les tiques ne sont pas porteuses du parasite, mais quand elles le sont, elles représentent un danger important pour les animaux.

La Piroplasmose est une infection saisonnière. Son apparition correspond à la période d’activité des tiques de mai à octobre. Elle n’est pas contagieuse, mais il est fréquent que plusieurs bovins soient contaminés simultanément dans un troupeau.

L’incubation dure de quelques jours à trois semaines. Les piroplasmes entraînent une destruction des globules rouges. On observe alors des urines rouges, voire noires, une fièvre importante supérieure à 40°C associée à des douleurs, un arrêt de la rumination..

Cette infection bloque très rapidement les reins, suite à la destruction des globules rouges. A ce stade, les animaux atteints meurent le plus souvent d’une insuffisance rénale aiguë.

Dès les premiers symptômes, l’appel au vétérinaire est urgent. Les soins qu’il pratiquera visent à arrêter la multiplication du parasite.

La Prévention

Cette maladie est grave sur des animaux non-immunisés. Ceux qui le sont, se défendent plus efficacement à une nouvelle infection des piroplasmes. Ceux qui sont confrontés pour la première fois à la maladie vont présenter des symptômes plus graves. Sans un traitement spécifique ils meurent rapidement.

Il existe toutefois des traitements préventifs que votre vétérinaire pourra vous conseiller.

La prévention passe aussi par le contrôle de l’habitat des tiques: élagage des buissons, taillis ou fourrés qui constituent des réservoirs à tiques.